Opéra de Rennes

Situé sur la place centrale de la ville, son originalité est d’être inséré dans un projet immobilier comprenant logements et galeries à fonction marchande et protégés par une verrière, à l’arrière de l’opéra. Son autre originalité est de s’adapter à la forme de l’hôtel de ville de Rennes : l’avancée de l’opéra répond au creux de la mairie dessiné par Jacques V Gabriel.

Doté d’une salle à l’italienne de 642 places, c’est un des plus petits opéras de France. Principalement axé sur l’art lyrique, sa fréquentation est proche des 100 %.

Le plafond de la salle est réalisé par Jean-Julien Lemordant en 1914. Une fresque d’un salon est attribuée par Denise Delouche, au peintre Camille Godet.

Inauguré le 29 février 1836 après que sa construction eut démarré en 1832 sous de nombreuses polémiques, il subit un incendie en 1856.

Cet ensemble fait l’objet de protections au titre des monuments historiques.

La façade et ses toitures donnant sur la place de la mairie, ainsi que les souches de cheminées de l’immeuble du 11 Galerie du Théâtre font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 décembre 1961.

La façade et la toiture de l’opéra, ainsi que plusieurs éléments intérieurs, tels que le décor du plafond de la salle font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 29 octobre 1975.

Les façades et les toitures donnant sur la place de la Mairie, la rue de Brillac et la rue de Coëtquen et les éléments non-protégés du passage dit de la Galerie du théâtre font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 décembre 1983.

L’opéra a été restauré en 1997-1998.